• La médaille


    Un pigeon s'est posé

    Sur l'épaule galonnée

    Du Maréchal de France

    Et il a décoré

    La statue dressée

    D'une gastrique offense

    Maréchaux assassins

    Sur vos bustes d'airain

    Vos poitrines superbes

    Vos médailles ne sont

    Que fientes de pigeons

    De la merde

    Un enfant est venu

    Aux pieds de la statue

    Du Maréchal de France

    Une envie naturelle

    L'a fait pisser contre elle

    Mais en toute innocence

    Maréchaux assassins

    Le môme mine de rien

    A jolimenent vengé

    Les enfants et les mères

    Que dans vos sales guerres

    Vous avez massacrés

    Un clodo s'est couché

    Une nuit juste aux pieds

    Du Maréchal de France

    Ivre mort au matin

    Il a vomi son vin

    Dans une gerbe immense

    Méréchaux assassins

    Vous ne méritez rien

    De mieux pour vos méfaits

    Que cet hommage immonde

    Pour tout le sang du monde

    Par vos sabres versé

    Un couple d'amoureux

    S'embrasse sous les yeux

    Du Maréchal de France

    Muet comme un vieux bonze

    Il restera de bronze

    Raide comme une lance

    Maréchaux


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :